Message : Himalaya pour toi, le 30 avril 2009

Lever 6h30, nous partons de SAMA GAON vers 7h45. Montée douce au milieu des porteurs, une vingtaine au moins, beaucoup de femmes et d’enfants. Arrivée vers 14 heures au camp de base à 4 900 mètres.

Après une longue remontée de moraines face à l’antécime du Manaslu, on voit très bien les traces qui contournent les séracs vers le sommet. Nous nous sommes élevés au-dessus d’un lac vert-émeraude, à moitié gelé, pris en bordure du glacier, avec de temps en temps d’énormes chutes de séracs qui font un bruit terrible.

Un enfant qui porte une petite charge, me demande sans arrêt à boire, il engloutit les lampées de thé que je lui verse dans la bouche.

Sortis de moraines, neige et à quelques 100 mètres, des drapeaux et des tentes partout: c’est le camp de base du Manaslu. Il doit y avoir une dizaine d’expéditions (les sommets Tibétains sont fermés). Nous rencontrons Laurent TERRAY qui est avec une expédition internationale. Ils sont au camp de base depuis trois semaines. Il  y a eu très peu de tentatives de sommet à cause de la neige et du vent. 5 réussissent néanmoins ces deux derniers jours: un Tchèque, deux Coréens, un Portugais et un Iranien.

À partir de 17 heures, il se met à neiger, mais nous avons des spaghettis pour dîner…

  • Par Michel Berthellemy, 16 mai 2009 @ 00:02

    Bravo pour cet exemple de ce que l’homme peut faire de bien de grand de beau!
    Je sais que votre devise intérieure est: qui doute du succès a perdu d’avance!
    Un petit groupe décidé coordonné, peut accomplir bien plus que 10000 septiques!
    Merci de nous le montrer avec tant de courage!

Autre(s) lien(s) pour ce post