Une nouvelle façon d’aborder l’altitude

Les guides Jean-Pierre Bernard (expédition au Shishapangma en 1990, notamment) et Paulo Grobel ont expérimenté avec succès une autre technique, héritée des ascensions longues en moyenne altitude.

Grimpeur au sommetL’idée est de vivre une progression beaucoup plus lente, un déplacement en douceur, en transportant le camp au fur et à mesure de la montée, sans retour au camp de base.
Cette technique qui modifie radicalement la manière d’appréhender l’altitude extrême devrait permettre aux grimpeurs d’atteindre le sommet sans oxygène.